Return to site

3 secrets pour mieux intégrer vos salariés.

· QVT

Selon une étude parue en 2012 du cabinet de conseil en sélection et en management des talents, Mercuri Urval, 65% des entreprises n’ont aucun processus pour intégrer leurs nouveaux collaborateurs. Or, l’intégration de ces nouveaux éléments joue un rôle prépondérant dans leur productivité et dans celle de l’entreprise. Pour mieux réussir cette étape cruciale, cet article présente 3 bonnes pratiques essentielles pour fidéliser vos nouvelles recrues.

1. Le processus d’intégration commence dès la signature de la lettre d’engagement

N’attendez pas l’arrivée effective de votre collaborateur pour penser à l’intégrer au sein de votre entreprise. Pensez-y dès le moment de la signature de la lettre d’engagement. Cela aura pour effet de l’aider à anticiper son nouvel emploi, de vous assurer de sa réelle venue, d’éviter un désistement à la dernière minute et, enfin, de l’imprégner de votre culture d’entreprise et de vos valeurs.

Tout d’abord, incluez sa date d’arrivée dans l’agenda de sa future équipe. L’idée est d’impliquer davantage ses futurs collègues et de les préparer à l’accueillir. De même, tenez-le au courant de l’avancement de vos projets et informez-le des nouvelles concernant son équipe, sans le surcharger d’information pour autant.

Faites-cela intelligemment au risque de lui procurer un stress supplémentaire. Le but étant de lui donner le sentiment d’appartenir déjà à sa future équipe, tout en préparant le terrain à son arrivée. Les soirées d’intégration sont une approche classique lui permettant d’échanger et de mieux connaitre ses partenaires.

Envoyez-lui ensuite une brochure d’accueil pour le préparer à son nouveau milieu. Accompagnez-le également dans ses démarches administratives. Enfin, dans la mesure du possible, pensez à lui choisir un parrain (un mentor) pour le guider tout au long du processus d’intégration.

2. Réussissez sa journée d’intégration

Vous devez porter une attention particulière à sa journée d’intégration (généralement sa première journée d’arrivée). Orientez cette journée autour de la découverte de l’entreprise, de son organisation, de ses équipes, de ses méthodes de travail, de votre culture d’entreprise et de vos valeurs.

Pensez à aménager son espace de travail (bureau individuel, open space, etc.) et à préparer ses outils de travail pour que tout soit opérationnel dès le premier jour. Ensuite, présentez-le non seulement à l’équipe qu’il côtoiera quotidiennement mais également aux autres équipes de votre société.

N’hésitez pas à lui programmer des rendez-vous essentiels à son intégration. Un entretien individuel avec son manager le mettra immédiatement dans le bain en lui présentant son travail, les attentes de son manager, son rôle au sein de l’entreprise ou encore ses objectifs. Tandis qu’une rencontre RH l’aidera à obtenir ses documents administratifs (contrat de travail, mutuelle, etc.) ainsi que la charte éthique de votre entreprise. Profitez habilement de cette occasion pour lui offrir des goodies à l’effigie de votre société.

Enfin, pensez également aux déjeuners d’entreprise, qui sont très pratiques pour intégrer plusieurs recrues. Un déjeuner avec un dirigeant par exemple l’aidera à mieux appréhender la stratégie de son entreprise. Tandis qu’un déjeuner avec les autres équipes et les autres services l’aidera à découvrir des problématiques différentes de celle qu’il rencontrera au quotidien.

3. L’onboarding dépasse le simple cadre de la période d’essai

Selon l’étude de Mercuri Urval citée en préambule de cet article, 40% des nouveaux employés ont pensé à quitter leur entreprise durant la période d’essai. Une mauvaise approche est de considérer le processus d’intégration comme accompli à la fin d’une période d’essai concluante.

Qu’elle dure trois, quatre ou six mois, rappelez-vous que la période d’essai n’est « qu’une » période légale durant laquelle l’employeur ou l’employé peuvent rompre le contrat de travail. Ne vous focalisez donc pas sur cette période à proprement dite pour le bien-être de votre collaborateur. Une bonne pratique est d’accompagner votre recrue tout au long de sa première année.

Organisez des rencontres régulières avec votre nouveau collaborateur pour vous tenir au courant de sa situation et de ses difficultés éventuelles. L’idée est que vous puissiez, d’une part, lui proposer un processus d’intégration personnalisé. Et d’autre part, pour que vous mesureriez l’efficacité de votre démarche afin de vous éviter une fuite inutile de vos recrues. Si besoin, assurez-lui des formations pour combler d’éventuelles lacunes ou pour l’habituer à son nouveau poste et ajustez ses objectifs. Cela le maintiendra motivé face à des objectifs raisonnables et plus adaptés à ses capacités réelles.

De nombreux outils existent aujourd’hui permettant d’optimiser l’accueil et de mieux intégrer vos nouveaux collaborateurs. Fidélisant ainsi vos recrues, vous vous assurez de leur bien-être et de l’ambiance de travail de l’entreprise.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly