Return to site

 

5 solutions contre les Casseurs d’ambiance

 

Avez-vous récemment perçu le symptôme d’une mauvaise ambiance au travail ? Si oui, sachez que vous pouvez y remédier avant qu'il ne soit trop tard :

1. Identifier la face visible de l’iceberg

Un comportement agressif, une allure pessimiste ou triste, un stress permanent ou un manque de confiance peuvent rapidement nuire à l’ambiance de vos équipes, parfois sans que les principaux intéressés ne s’en rendent compte eux-mêmes. Ils sont d’autant plus des signes montrant que la personne en question a besoin d’être aidée.

Si une telle situation se produit, n’hésitez pas à aller vers votre collègue pour lui en parler individuellement. Que vous soyez son supérieur hiérarchique, son manager ou son collègue soyez simplement à l’écoute, faites-lui comprendre que vous n’êtes pas là pour le juger mais pour l’aider, l’écouter et exposer honnêtement le problème. Soyez-là pour vos collègues et n’oubliez pas qu’un employé mal intégré est bien souvent le premier malheureux.

2. Oser faire des remarques qui fâchent

Si le point précédent aborde des comportements exceptionnels et parfois inhabituels chez une personne, il faut également apprendre à gérer des comportements plus ancrés faisant parfois partie de la personnalité de vos collègues.

Il arrive parfois qu’un salarié ait des habitudes gênantes comme un chewing-gum mâché fortement, des problèmes d'hygiène, une tendance à aborder des sujets déplaisants ou à faire des remarques pénibles tous les jours.

Là aussi, n’hésitez pas à aborder votre collègue individuellement plutôt que de l’interpeller en public (ce qui causerait l’effet inverse) pour lui faire part de vos inquiétudes, de votre ressenti et celui de l’équipe.
 

Oui, cela peut aboutir parfois à des conversations difficiles mais qui engendreront plus tard des résultats positifs à tous les niveaux. Et si vous aspirez à un certain bonheur au travail, il faudra bien un jour aborder ces questions.

3. Savoir gérer les rumeurs

La partie visible de l’iceberg est quand cette nuisance provient d’une personne (qui est par définition « identifiable ») mais parfois, cela peut s’agir d’une rumeur, qui est difficilement contrôlable.

Les ragots sont omniprésents dans les lieux de travail et malheureusement un fait partiellement vrai peut -être propagé rapidement et ainsi alimenter des polémiques inutiles.

Si vous entendez des bruits de couloirs nuisibles à vos équipes, n’hésitez pas à exprimer votre désaccord et à ne pas rester passif.

4. La positive attitude

Si vous ne pouvez pas influer la culture de votre entreprise, sachez que vous pouvez toujours, à votre niveau, contribuer à améliorer le moral des équipes avec lesquelles vous interagissez.

Quand l’ambiance au travail est trop pesante ou trop glaciale, rien n’est mieux qu’une petite touche d’humour pour détendre l’atmosphère. Apprendre à rire de certaines situations avec vos collègues permet des les dédramatiser. De même, des citations positives ou des photos de vos proches autour de votre bureau peuvent vous faire sentir mieux et améliorer vos interactions avec vos collègues.

Gardez en tête que tous les collaborateurs sont responsables du climat au travail.

5. Promouvoir une ambiance saine

Bien souvent, les rumeurs les plus néfastes se propagent au sein d’un groupe ou d’une « clique », qui se forment naturellement quand l’ambiance de votre travail est trop polluée.

Et s’il existe plusieurs remèdes pour soigner une mauvaise ambiance, pourquoi ne pas songer à s’attaquer au problème en l’inversant ?

Travaillez votre culture d'entreprise et engagez vos salariés en promouvant la cohésion à travers des rituels d'entreprise : https://www.randomlunch.fr/blog/culture-d-entreprise-les-36-ameliorations

Un Random Lunch offert
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK